Intégration des réflexes primitifs

TRAVAILLER A L’INTEGRATION DES REFLEXES PRIMITIFS REMANENTS PERMET DE DEPASSER LES BLOCAGES CORPORELS ET DE FAVORISER LE DEVELOPPEMENT EMOTIONNEL ET PSYCHOMOTEUR.

Les réflexes primitifs se développent in utéro. Ce sont les premiers mouvements ressentis par la mère.

Quand le fœtus bouge, il perçoit un flux incessant d’informations.

La première fonction des RP est de préparer l’activation des réflexes posturaux en reliant le moteur (muscle) et le sensoriel (nerfs).

Les RP sont utiles à la naissance, période à laquelle ils sont d’ailleurs testés. Leur absence est un témoin de la présence de troubles neurologiques.

En couveuse, les RP sont fortement activés.

Une naissance « brutale » peut être comparée à un court-circuit ; les branchements ne se font pas.

Les enfants d’aujourd’hui sont très évolués dans l’espèce humaine, mais ils sont aussi très fragiles.

 Les RP jouent un grand rôle dans la myélinisation des gaines neuronales. C’est important pour la qualité et la vitesse de transmission de l’influx nerveux.

 Les RP impriment les circuits de transmission basiques.

 La caractéristique commune des RP du bébé et des mouvements des enfants en difficultés est leur manque de précision et l’absence de dissociation.

 Chaque réflexe possède un début de développement, un « plein » et une fin de développement. Cela veut dire que le réflexe a pour vocation de s’inhiber quand il a rempli sa fonction.

L’inhibition ou la transformation du réflexe précédent permet au suivant d’émerger.

 La persistance des RP entraînnent  des troubles posturaux.

Les réflexes de « survie » qui en découlent donnent les troubles comportementaux.

 Quand la sensibilité et les mouvements sont intégrés, l’être humain possède un « cerveau ancien ». Le cerveau supérieur peut alors prendre le relai.

Quand un enfant ne passe pas par les étapes du développement psychomoteur, c’est qu’il est gêné par les RP qui restent activés.

La première année de vie, par le biais du développement psychomoteur, a donc pour mission de brancher l’appareil sensorimoteur.

EN SAVOIR + au sujet de l’intégration des RÉFLEXES PRIMITIFS :

PENET : http://hypersens.fr/-Jean-Luc-Penet,1-.html

MAISONNEUVE : www.marie-claude-maisonneuve.eu/

.

Autres outils