Neurofeedback et psychomotricité

Le NFB n’est évidemment pas une technique psychomotrice mais un outil qui va dans le sens de l’harmonisation des perturbations et manifestations psychomotrices observées.

Le NFB m’est très utile quand le contact corporel est difficile. Il permet aux hypersensibilités, notamment tactiles, d’entamer un processus d’équilibration un peu plus rapidement.

Cela facilite la prise de contact corporel et permet d’offrir des mouvements plus justes, moins parasités par les réactions de protection.

Concrètement, Mathieu (6ans), quasiment insensible à la douleur s’est mis à ressentir les coups, puis les sensations de plus en plus nuancées. Pour lui, cela a été le début d’une plus grande capacité à exprimer son ressenti en général et, s’est accompagné d’une nette amélioration de langage.

L’apaisement, la diminution de l’anxiété sont très souvent cités comme bénéfices immédiats. Là aussi, le lâcher prise favorise la prise de contact et un meilleur investissement des mouvements.

Les résultats sur la qualité du sommeil sont assez rapides et réguliers. Un patient reposé est un patient disponible pour son quotidien.

C’est le cas d’Aziz, 10 ans, autiste, qui n’avait jamais régulé son sommeil depuis sa naissance.

Le NFB favorise l’équilibration des cerveaux droit et gauche et à l’expression de leur potentiel respectif.

Il  concoure  à une meilleure collaboration entre les cerveaux et à l’harmonisation de la latéralité.

Le praticien en NEUROFEEDBACK n’établit aucun diagnostic médical, ne prescrit pas et ne traite pas.
Il ne demande jamais de suspendre un traitement.

EN SAVOIR + au sujet du NEUROFEEDBACK DYNAMIQUE :

ADNF Association pour la diffusion de Neurofeedback en France – Emmanuel Renaud-Dehlinger

Mon collègue jean-Michel : http://www.neurofeedback-lille.fr/accueil_orange.html

.

Neurofeedback dynamique